UA-65828409-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/12/2015

RENCONTRE AVEC...RICHARD ET SAUTERELLE: labour à l'ancienne à Lansargues

RENCONTRE AVEC...RICHARD ET SAUTERELLE

Labour à l'ancienne : la traction animale revient au goût du jour!

 

J'arpentai fièrement le bitume reliant le village à Tartuguières, quand mon regard sybillin s'arrêta sur un spectacle ma foi peu habituel à nos yeux d'aujourd'hui: je vis Richard Sabde et sa fidèle jument de trait, Sauterelle, cheminant entre les ceps de l'Enclos, là ou habituellement les tracteurs sont rois des allées.

Intrigué par cette méthode que l'on ne voit plus guère, votre fidèle quitta son inséparable deux-roues pour se muer au sein de cette cohorte humano-équine, pour vous emmener, chers amis, au sein d'une tradition remise au goût du jour dans notre beau village.

ALLEZ,QUITTONS LE PASSÉ SIMPLE (QUI, MA FOI NE NOUS FAIT PAS DE MAL, BIEN AU CONTRAIRE), POUR NOUS PLONGER AU CŒUR D'UN PRÉSENT...RECOMPOSÉ.


IMGP3134.JPG

 

 

 C'est par une rencontre au Salon de l'Agriculture entre deux experts en traction animale, Thomas Duguy et Fanny Combet,  et François Frezouls , propriétaire de l'Enclos, que s'est initiée la démarche de remettre au goût du jour, dans les vignes de l'Enclos de la Croix, cette méthode de labour traditionnelle. Déjà engagé dans une démarche bio, le domaine de l'Enclos s'est donc tourné vers Thomas, Fanny et leur mules pour former Richard Sabde et son inséparable Sauterelle au labour par traction animale.

 

PENDANT PLUSIEURS SEMAINES D'OCTOBRE, NOTRE TRIO, ESCORTÉ DE SAUTERELLE ET DES MULES POITEVINES DE THOMAS ET FANNY A DONC ARPENTÉ LES ALLÉES DES VIGNES DE L'ENCLOS DE LA CROIX.

Il s'agissait dans un premier temps,  de procéder au "rechaussage" de la vigne: il s'agit de ramener la terre sur la ligne de pied, avant , dans un second temps, au printemps de l'enlever suivant le même procédé, comme une action de désherbage mécanique. 

 

Alors, pas d'inquiétude devant cette incontinence verbale, pour ceux qui ne seraient pas satisfaits de l'explication littérale, je vous ai prévu une explication vidéo dans un prochain article, et en image dès maintenant!

IMGP3149.JPG

 

IMGP3160.JPG

 

Pourquoi la traction animale en lieu et place du tracteur? L'avantage est d'abord qualitatif: la traction animale permet une meilleure conservation des pieds. Là où le tracteur risque d'arracher une racine, la mule (ou le cheval) s'arrête si il sent la résistance.

L'avantage réside aussi dans le fait que l'équin s'adapte mieux que le tracteur  à des terrains irréguliers.

Allez, je vous emmène en photo dans un premier temps avec Richard et Sauterelle, mais aussi Thomas, Fanny et leur 5 mules poitevines, formées initialement dans le maraîchage mais venues  à la vigne par le bordelais, Prunelle, Victorieux, Nikita , Uriaz et Juju.

 

Attention aux changement d'allées! On part à la vigne? Allez, zou c'est parti!

 

 IMGP3126.JPGIMGP3127.JPGIMGP3133.JPGIMGP3146.JPGIMGP3140.JPG

 

 

IMGP3143.JPG

IMGP3144.JPGIMGP3148.JPG

 

 

 

IMGP3151.JPGIMGP3153.JPGIMGP3154.JPG

 

 

IMGP3156.JPGIMGP3157.JPGIMGP3159.JPG

 

IMGP3169.JPGIMGP3171.JPGIMGP3173.JPG

11:45 Écrit par FredMeyrieu dans RENCONTRE AVEC... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.