UA-65828409-1
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/03/2014

Lexique: d'où vient...?

Allez un peu de rire avant le premier tour. C'est vrai, on allume la radio on entend que des histoires sur untel untel et deux tel...Chez Meyrieu, on rit un peu. Voire beaucoup. Pour terminer ce tour d'horizon sur les municipales on va voir d'où viennent certains mots employés dans le jargon électoral.

On commence évidemment par le vote et évidemment le verbe  voter:

issu du latin votum, qui signifie vœu, le terme a fait un détour par nos "amis" anglais. En Angleterre, au  moyen-age notamment, au temps de Jean Sans Terre et plus tard de la guerre de Cent Ans, to vote signifier d'abord vouer, jurer.  Au Parlement britannique, plus tard,  to vote signifie "prendre une décision par l'exercice d'une délibération exprimée par des suffrages". C'est donc pour l'exprimer plus simplement une décision prise par un groupe de personnes sur une question donnée. 

Vous le voyez, nos amis les Anglais n'ont pas fait que nous envoyer des bombes sur nos navires, ce n'est pas seulement Trafalgar et l'Amiral Nelson, ils nous ont aussi exportés le mot vote et son verbe!

Le terme suffrage vient lui aussi du latin:. suffragium,  « vote, expression d'une voix, droit de vote » et en latin  médiéval « aide, soutien » d'où « soutien financier, tribut » et « intercession d'un saint auprès de Dieu » d'où « prière ». Lui n'est pas parti chez nos confrères d'Outre-Manche mais suffrage est arrivé directement en France vers le Moyen-Age. On en retrouve trace au 13 ème siècle sous la signification d'oraisons, prières,demandes, aides...Le terme a notamment été utilisé par Rabelais dans "Pantagruel" en 1532. Ce n'est qu'au 18ème siècle et notamment sous al plume de Diderot (l'écrivain, pas le boulevard!) que suffrage prendra le sens d'expression d'un vote, au sens d'approbation, d'avis favorable, d’adhésion.

Quant au terme scrutin,l'ancien français le désignait sous la forme crutine (et non pas si crétine que cela) pour définir le vote secret. On en retrouve également trace sous la forme escrutine au 14ème siècle. En latin, scrutinium  et scrutari signifiaient fouiller; scruter, examiner. Aujourd'hui le scrutin désigne globalement le vote au moyen de bulletin déposés dans un récipient.

Le récipient, justement c'est l'urne. Issu  de urna, le terme était utilisé  chez nos aïeux en matière funéraire au départ. L'urne était un vase servant à renfermer les cendres d'un défunt. Au 15 ème siècle, l'urne a commencé à être utilisé pour recueillir les bulletins. Si il y en avait beaucoup il y avait deux urnes, l'urne gauche et l'urne droite. L'une pouvait être plus lourde que l'autre puisque dans les assemblées de seigneurs au moyen-âge, ce n'est que quand le premier vase était plein qu'on utilisait le second. A noter aussi que les premières urnes utilisées aux fins électorales n'étaient pas transparentes.

 Allez, on va terminer par deux termes qui ont moins été utilisés dans le temps mais dont l'origine est somme toute amusante

être en ballottage ou plus précisément ballottagela ballota en italien était une petite balle utilisée pour les tirages au sort. En particulier dans les villages du Nord et du Centre de L'Italie où les habitants s'affrontaient lors de tournois que l'on appellerait aujourd'hui inter-quartier. Certains de ces tournois existent encore aujourd'hui notamment dans certains villages de Toscane et d'Emilie Romagne ainsi que du centre de l'Italie. Par extension, la ballotella désignait la petite boule par laquelle on définissait l'équipe qui débuterait le tournoi. Plus tard, cela a donné ballotelle, petites boules noires (ballotelle et non ballotelli!!) puis en ancien français balotaige c'est-à-dire vote au moyen des ballotes sous François 1 er (le roi, et non le pape ou le Président). D'où être en ballottage, c'est encore être sous le coup des ballotes, d'est-à-dire passer par un second vote.

Enfin, électeur, électrices, d'où ça vient? Du latin encore une fois, et plus précisément du verbe exlegere , sortir un élément de son ensemble. Durant le Saint Empire Romain Germanique, les Elécteurs désignaient les 7 princes qui avaient le privilège d'élire l'Empereur.D'où l’électeur et l'électrice désignant les personnes ayant le droit de participer à la désignation, appelée élection.

Et savez-vous quand le terme électrice apparaît-il pour la première fois dans une ordonnance gouvernementale française? Le 21 Avril 1944 très précisément. Par une ordonnance signée...Philippe Pétain, Maréchal de France. Maréchales, nous voilà!.....

 

J'espère que cette série sur les municipales vous a apporté quelques réponses. Je vous le dis d'emblée, je referais la même pour les Européennes. A moins que vous ne me mettiez en ballottage....défavorable!!! Citoyens, à vos Urnes!!

18:36 Écrit par FredMeyrieu dans Lexique: d'où vient....?, MUNICIPALES 2014 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |